Les six petits noms du We Love Green à ne surtout pas manquer

Focus de la rédaction sur les valeurs montantes que le festival We Love Green met en lumière cette année

Comme chaque année, le festival We Love Green nous a concocté une très belle programmation. Cette année tout particulièrement avec un grand nombre d’artistes coups de coeur. Une programmation construite de manière très réfléchie autour de très belles têtes d’affiches, mais aussi l’avant-garde des scènes indé, électronique et urbaine. Un  cocktail rafraîchissant et plein de caractère qui arrivera à nous transporter malgré un ingrédient clé manquant : A Tribe Called Quest.

Du côté des valeurs sures, nous retiendrons les live hip-hop d’Anderson. Paak, d’Action Bronson et de Flying Lotus côté US mais aussi le belge Damso, nouvelle coqueluche du rap francophone. Nous aurons également droit comme chaque année aux live de monuments de la musique worldwide à savoir Amadou et Mariam et le brésilien Seu Jorge, qui viendra rendre un bel hommage à David Bowie. Côté électronique, ne ratez pas les performances des trois têtes d’affiches Moderat, Nicolas Jaar et Motor City Drum Ensemble. 

We Love Green : un festival dénicheur de talents

Dans sa programmation, le festival met cette année encore l’accent sur des valeurs montantes des scènes indie, électronique et urbaine. Un effort très appréciable et un parti pris trop souvent oublié des gros festivals, car oui, We Love Green est entré dans la cour des grands.

Agar Agar

Comment ne pas débuter ce mail par l’un des groupes qui nous envoûte depuis plus d’un an maintenant, Agar Agar. Le duo de l’écurie Cracki Records a écumé bon nombre de scènes françaises et anglaises ces derniers mois et vous proposera donc un très beau live le samedi. Ils partageront avec nous les titres de leur EP Cardan et avec un peu de chances quelques titres en exclu. Pour en savoir plus sur Clara et Armand, on vous laisse (re)découvrir l’interview que nous avions réalisé l’été dernier.

Jay Daniel

Autre artiste à ne pas rater non plus et qui sort d’une belle année 2016 avec la sortie de son premier album Broken Knowz, le producteur de Détroit Jay Daniel. Sorti sur Ninja Tune via Technicolour, cet album a vu le jour suite à sa volonté de donner une âme à ses productions. Déçu par les contraintes imposées par les boites à rythmes et de leurs difficultés à traduire des émotions, Jay Daniel décidait donc de réaménager le basement de sa mère pour y installer ses drums et enregistrer à partir d’un multipistes. Une évolution qui s’entend dès les premières écoutes. Un album résolument broken beat qui sonne plus live et plus humain et encensé par la presse spécialisée. On attend donc un dj set évolutif mélangeant ses dernières productions comme ses premières plus house et techno. Une performance à ne pas rater le dimanche !

Ta-Ha

La jeune Ta-Ha, ambassadrice du rnb alternatif à la française – au même titre qu’une Oklou – fera partie des petits noms que l’on prendra un malin plaisir à découvrir cette année. La chanteuse originaire de Bondy sera à domicile et partagera avec nous les titres de ses premiers projets. Ta-Ha s’était fait remarquer sous le nom de Senshi1992 avec un premier EP sorti en 2014, Liquidcrystal, sur lequel on retrouve le titre Melon Soda. Un peu plus tard dans l’année, elle faisait à nouveau sensation avec son deuxième EP, Tuareg Shawty. Un condensé de ses inspirations, de la culture japonaise à la science fiction. Un condensé que l’on retrouve parfaitement dans le clip de Lil Bit. Un condensé que l’on retrouvera sur scène le dimanche en début d’après-midi sur la scène du Lalaland.

Pépite

Le label parisien Microqlima continue d’en faire pousser de la bonne… musique. Après avoir sorti les derniers projets d’Isaac Delusion, ils nous ont agréablement surpris en propulsant le duo Pépite. Les deux amis Thomas et Edouard nous proposent de romantiques balades nomades à mi-chemin entre pop synthétique et chanson nostalgique. Leur EP Les Bateaux est une ôde aux ballades et au voyage, leur performance au We Love Green est à ne pas manquer. certainement l’un des nouveaux groupes français pop de ce début d’année. Ils seront sur la scène de La Clairière le samedi en début d’après-midi.

Kadhja Bonet

L’amour sur la bouche, c’est toujours mieux à plusieurs. C’est très certainement dans cette philosophie qu’il faudra aborder le concert de Kadhja Bonet. Par la douceur de sa voix et la sensualité de ses productions, la native de Los Angeles devrait engendrer bon nombre de rapprochements. Elle viendra nous présenter son premier album The Visitor, un album court – huit chansons, moins de trente minutes au total – mais il s’écoule pourtant comme le récit d’une odyssée sensuelle et mouvementée, et s’écoute en boucle. La bonne nouvelle c’est qu’en plus de l’album, nous aurons certainement droit à quelques belles exclusivités. Une artiste que l’on dit héritière de Minnie Riperton (excusez du peu) à découvrir le samedi sur la scène du Lalaland, juste avant Agar Agar, l’enchainement plus que parfait !

Abra

La rappeuse Abra devrait littéralement mettre le feu à la scène de La Clairière le samedi. Elle se produira juste avant Damso donc autant vous dire que la foule sera amassée très tôt sur les lieux. La chanteuse est le fruit de nombreuses louanges, notamment de FACT Magazine depuis quelques années. Les différents concerts auxquels on a participé ont confirmé tout le potentiel placé en elle. Révélée par Internet où ses clips frôlent aujourd’hui le million de vues, la chanteuse assure avoir trouvé sa place et ses vrais amis sur les réseaux sociaux. Rose, le magnifique premier album d’Abra, est une merveille d’alternance entre les différentes intentions qui maquillent la pop aventureuse de notre époque. Abra est donc l’une des belles révélations de l’année dernière que l’on prendra beaucoup de plaisir à revoir au We Love Green.

Un très grand nombre de nouveaux venus est à découvrir tout au long de cette nouvelle édition du We Love Green 2017. La rédaction a fait un focus particulier sur cinq noms vibrant, on vous encourage tout de même à vous amener tôt pour profiter de toutes les nouvelles têtes du festival présentes sur les deux jours.