L’album de Ross From Friends sort aujourd’hui sur Brainfeeder

Family Portraits brosse une image vibrante et touchante de ce que la danse music peut être

La relation de Felix Weatherall avec la musique – en particulier la danse – a été formée à un âge très précoce. Dans les années 90, son père se rendit en Europe et notamment en France avec un gros système de sonorisation pour organiser des soirées sauvages et en utilisant la techno comme langue commune. Les fêtes s’organisaient partout où leur groupe de potes le pouvaient, souvent dans des petits villages de campagne. C’est lors de ce voyage que le père de Félix rencontra sa mère, qui décida de suivre l’aventure avec lui et surtout qui filma ce magnifique carnaval itinérant. Tout est d’ailleurs documenté dans l’excellente et émouvante vidéo du récent single Pale Blue Dot.

Cependant, cet album n’est pas un voyage nostalgique dans ce passé plus libéré. C’est un projet qui tisse sa genèse de nombreux souvenirs mais qui nous donne un produit fini très moderne. L’alias de Ross From Friends est apparu pour la première fois en 2015, pour la sortie de l’EP Alex Brown, mais le talent musical de Felix Weatherall a largement devancé tous les gadgets que le nom pourrait suggérer. En fait, il montre beaucoup plus de personnalité et de cœur que le personnage de David Schwimmer dans la sitcom des années 90 Friends. Il confiait d’ailleurs à Mixmag en 2017 que « c’est juste amusant d’avoir ce nom assez second degré car  il y a un peu de ça aussi dans ma vraie personnalité, et je pense que le personnage de Ross From Friends résumait bien l’idée.  »

Family Portrait est l’aboutissement d’un parcours remarquable pour l’artiste. La deuxième chanson Thank God I’m a Lizard envoie de gros beats qui claquent, tandis que les vapes sonores bien plus aériennes que l’on retrouve beaucoup sur ses premières productions sont faites avec brio, en particulier Don’t Wake Dad et donnent une réelle dimension au projet. Bien qu’il n’y ait pas de contributions vocales importantes, on appréciera tout de même les titres qui s’accompagnent de voix samplées. On pense notamment à un titre comme Back Into Space, l’une des chansons phares de l’album, où des voix d’astronautes donnent du relief au titre et donc à l’album.

L’ensemble du projet est très cohérent, même si l’intensité peut sembler parfois inégale entre les tracks, on préférera se dire que ces titres plus fades nous aident à encore mieux apprécier l’intensité des autres. L’album Family Portraits est une franche réussite et il ne fait aucun doute qu’il permettra à Ross From Friends de se produire aux quatre coins du globe. Un album qui a complètement sa place chez Brainfeeder et qui peut naturellement venir se placer à côté des projets du maître Flying Lotus.