Rendez-vous au Positive Education Festival

A partir de mercredi, le festival Positive Education Festival à la programmation musicale pointue reprend ses marques à Saint-Étienne.

12717819_926727337422918_7779793968642622917_n

Photo : Victor Minjard-Fel

Pour sa deuxième session automnale, le collectif a vu les choses en grand et invite plus de quarante artistes à jouer dans des spots improbables de la ville. Porté par trois membres actifs – dont deux qui font également partis des Fils de Jacob – et quarante bénévoles, le collectif s’agrandit au fil des années et les projets sont de plus en plus conséquents. Les acteurs du projet Positive Education festival sont des Djs, producteurs et surtout mélomanes Stéphanois, Lyonnais, Parisiens…

Rendez-vous d’amoureux de techno industrielle, mais aussi d’UK Bass, jungle, house, noise et musiques expérimentales, le festival laisse une grande place à la création sonore et à l’expérience live. Entreprise prospère, le PE s’installe dans toute la ville de Saint-Étienne pour sa deuxième édition, du Palais des Spectacles à l’école des Beaux-Arts en passant par le cinéma Méliès, ou encore le centre de création URSA Minor.

Avec un pass IN au tarif de 60 € et l’accès aux restes des soirées OFF qui ne dépassent pas 10 € chacune, le festival propose des prix ultra abordables au vu de sa programmation de qualité.

La soirée d’ouverture ce mercredi, sold-out depuis déjà une semaine, invite entre autre Iueke, Low Jack et Zaltan au Bat.249. Et ce qui suit, c’est trois jours complets qui vont faire trembler les murs de la ville à l’esprit postindustrielle jusqu’au dimanche matin, 13 heures. Plusieurs lives seront accompagnés des performances vidéos de l’artiste et motion designer MALO (notamment Cabaret Voltaire, Bambounou…) Les artistes bookés viennent de différents horizons sonores, mais se retrouvent dans ce « laboratoire créatif » et cette idée de fête si particulière, qui se rapproche des collectifs et labels comme La fête triste, Danse Noire, Antinote ou BFDM. Surgeon, Not WavingThe Hacker, Dasha Rush et bien d’autres viennent donc honorer cet esprit pendant quatre jours.

Pour ceux qui loupe cet évènement, on vous invite à suivre de près l’actualité du collectif, qui ne s’arrête pas au festival, et encore moins à Saint-Étienne, pour partager leur passion de la fête qui tape.

 

EVENT  / BILLETTERIE / GROUPE HÉBERGEMENT