NSDOS, l’artiste Maker français

Entre le Japon, l’Allemagne et la France, l’artiste complet NSDOS est en train d’apporter une vision nouvelle de la musique et de tout ce qui l’entoure.

Danseur, musicien et surtout hacker, ayant fait ses classes au /tmp/lab à Choisy, Kirokoo de son autre nom, a su développer depuis quelques années une approche plus expérimentale et contemplative de la production. Ayant naturellement commencé par Arduino et un Makey-Makey, il s’est par la suite intéressé au video-tracking en dépouillant allègrement des Kinect pour y récupérer les pièces. Un process de tinkering (démonter pour remonter) qui permet de mieux appréhender un système et d’en faire ce que l’on veut.

hi8uvv3eaucs

Équipé de son matos venant principalement des scandinaves de Teenage Engineering, et ses set-up de tracking, il s’est récemment intéressé aux flux naturels avec la première station météo musicale qu’il a installé au Canada il y a quelques mois. Parti y composer son dernier album, il a donc testé ce dispositif le long de torrents ou cascades, épiés par cette station de nouveau genre et générateurs de musique influencé par la nature.

 

Un projet qui rentre dans la continuité du précédent où NSDOS s’était allié à des vers de terre, leur laissant la partie mélodique et s’occupant lui des drums. Une mélodie fluctuante en fonction du mouvements des lombrics qui modulent les effets sur les samples via le tracking video.

Son dernier projet en date, intitulé Clubbing Sequence, a eu lieu à la Gaîté Lyrique l’année dernière. L’idée était de plonger l’audience dans sa musique en rendant celle-ci variable en fonction des mouvements du public. Portant un point d’honneur à ne pas vulgariser l’aspect danse du clubbing, NSDOS favorisait ici l’action des danseurs et du public sur l’ambiance générale. Un point contre la fête consommatrice et aseptisée où la queue au bar ou aux toilettes polarisent les foules.

Le bonhomme est donc l’un des artistes les plus excitants  de ces dernières années, en terme musical mais aussi en terme de hacking pure qui permet de rendre tous environnements jouables et captables. Une vision qui laisse transparaître les prémices de la musique future: une musique transe-canal.

Il a enregistré une session pour Sequences tout récemment, visible ici.

FACEBOOK / INSTAGRAM / YOUTUBE

timthumb