A la découverte de l’artiste franco-américain Sunni Colón

L’artiste Sunni Colón sort son nouvel EP intitulé Satin Psicodelic

Sunni Colón est une énigme. Le multi-instrumentiste autodidacte produit de la musique et des mini-films, créé et héberge des installations d’art sonore et a monté une agence créative appelée Tetsu pour se lancer désormais dans le design de meubles. J’ai grandi partout. Je suis né à Los Angeles et j’ai grandi à New York, à Londres, en France et en Afrique, explique Sunni en décrivant son enfance – un modèle pour son mode de vie nomade actuel. Alors qu’il prévoit de s’installer bientôt dans sa ville natale de Los Angeles, la vaste vision du monde de Sunni demeure : Je suis souvent allé à Los Angeles parce que j’ai eu des concerts. Mais c’est tellement cliché d’être ici, en tant qu’artiste. Il y a tellement plus. C’est tout un marché de gens qui écoutent en dehors de ce petit monde.

Aujourd’hui, le natif de Los Angeles, de parents nigérians, partage Satin Psicodelic, la suite de son premier EP thierry disko sorti en 2016. Une très belle vidéo pour 7th Sky accompagne la sortie de ce projet. Cet EP est un savant mélange de rock psychédélique et de funk infusé par l’âme divine de Sunni et qui met en lumière les relations, les traumatismes et les transformations que nous subissons tous en vieillissant. Sur le plan sonore, ce projet est une tentative réussie de quête du calme en pleine tempête. Sunni a un flair pour la mélodie, superposant des séquences et des sons disparates, ce qui donne lieu à un ensemble homogène et sans faille, un peu comme la manière dont ses multiples facettes jouent avec lui dans sa propre vie. Selon les propres mots de Sunni, «c’est comme un chaos équilibré».

Un chaos intitulé Satin Psicodelic composé de 7 titres et à écouter sans failles sur toutes les plateformes de streaming.